Nos Projets

Nos Projets de travail

Les projets de travail de l’association « Action citoyenne » reposent sur le principe de la division des diverses composantes des activités sur l’ensemble du territoire de la République Tunisienne afin de rapprocher les objectifs et le programme de travail de l’association du citoyen tunisien, où qu’il se trouve.

Dans cette répartition géographique des activités, notre association « Action Citoyenne » a adopté un certain nombre d’études économiques et sociales qui, selon des données scientifiques et économiques, préconisaient de diviser le pays en six secteurs économiques à savoir :

Le nord Est, comprend les gouvernorats de Tunis, Manouba, Ben Arous, Ariana, Zaghouan, Bizerte et Nabeul

Le Nord Ouest, pour les gouvernorats de Beja, Jendouba, Kef et Siliana

Le Centre Est, pour les gouvernorats de Sousse, Monastir, Sfax et Mahdia

Le Centre Ouest, pour les gouvernorats de Kairouan, Sidi Bouzid et Kasserine

Le Sud Est, comprenant les gouvernorats de Gabès, Médenine et Tataouine

Le Sud Ouest, pour les gouvernorats de Gafsa, Kebili et Tozeur

La Tunisie par nous et pour nous...

Les projets de l’association comprennent de nombreuses activités en rapport avec les objectifs fixés, notamment des activités visant à consolider les valeurs de citoyenneté, l’organisation de séminaires et de réunions de dialogue éducatif dans le pays axées sur la définition de ces valeurs, telles que :

– Définir le concept de citoyenneté et les exigences du travail civique dans différents domaines,
– Le rôle de l’État dans l’établissement des valeurs de citoyenneté,
– Institutions citoyennes et étatiques: Sécurité, pouvoir judiciaire et constitution militaire…
– Les citoyens et les libertés publiques et individuelles en tant que droits de l’homme fondamentaux et lien avec le devoir de la société de consolider les valeurs de citoyenneté,
– Citoyenneté et élection: afin d’établir la véritable dimension citoyenne du processus électoral et afin de soutenir la relation du citoyen avec son environnement politique et social et de prouver ses droits économiques et sociaux sans discrimination aucune entre les membres de la société, qu’elle soit liée à la religion, la race, la couleur ou les inégalités économiques et sociales.